la beauté de la nature

Ce soir, l'orage, le tonnerre et la pluie font place à une journée chargée de température estivale, d'un soleil éclatant. La sensation qui se raffraichit et qui revigorifie la nature font peu à peu place à la nuit. Un cycle de temps, l'été est en train de faire place à l'automne. Que ressent-on dans le souffle naturel ? La force de l'été, qui souffle l'air chaud des moments lumineux. 

La lumière du souffle d'un instant orageux,

Eclaire de sensations lumieuses,

L'esprit d'un souffle naturel aux éclairs foudroyants,

Vole, vole, la pluie d'en bas,

Tombe, tombe, l'eau d'en haut,

Tourne, tourne, le vent vers un haut,

Souffle, souffle, la poussière vers le bas,

La magie du cosmique dans un siècle poussiéreux,

Des hommes aux esprits cartésiens,

Et si les éléments visibles ne sont pas réels,

Comme une sensation réelle d'imaginaire,

La visible est infime dans sa partie cosmique,

L'invisible est mystère dans la partie visible.

Je me souviens de cette image lorsque jeune, je n'habitais pas au rez-de-chaussé, et je découvrais pour la première fois la pluie sur toute une largeur vitrée, en réalité c'est toute la surface, ce n'était pas une fenêtre, toute la largeur de l'appartement, une baie vitrée. La neige lentement tombait, et j'eus l'impression de voler vers le haut. Tout comme ce soir, je ne suis pas au rez-de-chaussée, et je voyais la pluie tomber, seulement l'impression que j'ai est la lourdeur, alors que la neige rappelle la légèreté, quand d'un seul coup je me mets à penser à la légèreté. C'est juste qu'on ressent différemment de ce qu'on voit, et pourtant la réalité est. On peut regarder d'en bas, ou d'en haut, ou au milieu, c'est nous qui choisissons la façon de voir simplement les choses de tous les jours en choses amusantes.